LES NOUVELLES

LE GMVL PRÉSENTE UNE FORMATION AINSI QU’UNE CONFÉRENCE 

 

 

1ER MODULE: LA COLLECTE MUSICALE

ven 14–sam 15 décembre 2018 (14h) (1)

Aborder un territoire par la musique et tendre le micro vers le paysage, en faisant naître récits et chansons: ce stage vous propose une approche sensible de l’espace et de la mémoire entre ethnologie, création sonore et réalisation documentaire.

2EME MODULE: LA CRÉATION SONORE

ven 18 – sam 19 janvier 2019 (14h) (2)

Après le travail de découverte, de collecte et d’archivage initié dans le premier module, c’est au travail de réalisation que s’attache cette seconde partie, en vous offrant les bases pour créer votre propre documentaire sonore.

 

« GENDER COMPOSER » : distinction, division, de l’absurde aux contradictions 

Tentative pour rétablir un équilibre entre compositeur et compositions au XXIème siècle,  face à une construction culturelle ancestrale.

 «  Il y a une volonté d’aborder la question du genre en musique comme celle de rétablir un équilibre entre les producteurs et leur production. Certains métiers comme médecin, musicien, chef d’orchestre ne devraient pas être genré, parce que leur pratique ne l’est pas . La composition, son résultat, son « prêt à entendre » n’est pas sexuée. Si la question se pose encore et toujours aujourd’hui, c’est parce qu’il y a des points de vue contrastés, non avoués, des héritages ancestraux desquels on ne se défait pas vraiment.  Affirmer une opinion ne suffit pas à faire évoluer les choses. Il faut en être intimement convaincu, le ressentir physiquement comme un acquis. C’est ce que je souhaiterais montrer dans cette présentation, ponctuée d’écoutes et de moments d’échanges avec le public. »