A c t u a l i t é s

Les derniers concerts du GMVL à la villa Gillet

.

// 12 Février à 19h – « FUTURISTIE » //

.

Le GMVL et le Conservatoire de Lyon mettent à l’honneur Pierre Henry à travers « Futuristie », l’une de ses oeuvres emblématiques.

« Futuristie » sera interprétée par les élèves de la classe de composition électroacoustique du Conservatoire de Lyon de Stéphane Borrel.

Nicolas Munk, musicologue, présentera ce concert original et haut en couleur !

« C’est comme un hommage à Luigi Russolo, inventeur de la musique “bruitiste” et précurseur de la musique concrète, que Pierre Henry présenta, dans la salle rénovée du Palais de Chaillot, sa nouvelle œuvre Futuristie aux Parisiens. On entendit un fantastique délire de musique concrète.Musicalement, Futuristie est d’une richesse prodigieuse.

Nous n’ignorons pas que pour beaucoup de mélomanes cette musique est coupable d’hédonisme, mais ici l’hédonisme atteint une dimension qui le transcende. Fallait-il à Pierre Henry le prétexte « rétro » d’un futurisme passé à reconstituer, pour faire une musique ainsi à contre-courant de l’omniprésent synthétiseur ? »

(in Les musiques électroacoustiques, Michel Chion & Guy Reibel, 1976)

.

.

__________

// 25 Février à 19h – Le Grand Concert Ferroviaire //

.

Ce concert a été pensé comme un voyage historique, un parcours artistique à travers les œuvres de compositeurs qui ont trouvé dans les trains une grande richesse sonore. Ils ont par leur imagination et leur expérience du studio électroacoustique transformé la machine utilitaire en machine à rêver. Le train nous attire souvent vers un ailleurs plein de promesses : nouveau travail, retrouvailles, vacances…

N’oublions pas qu’une des premières musiques concrètes a été composée par Pierre Schaeffer en 1948 et s’intitulait : « étude aux chemins de fer ». Ce parcours sera installé dans les différents lieux de la villa Gillet, où le GMVL a ses studios.

Le public sera convié à prendre le train dans différentes directions avec des installations sonores diverses : dispositifs de diffusion multipiste, installation, performance, vidéo.

Au programme, des œuvres d’Armelle Chitrit, Roger Cochini, Michel Fano, Marc Favre, Bernard Fort, Monique Jean, Lionel Marchetti, Jean Mitry, Bernard Parmegiani, Pierre Schaeffer, Marie Jeanne Wyckmans, Christian Zanesi. Avec une performance de Cynthia Caubisens et une installation sonore de Julien Lagier.

Entrée : 5€

.

__________

.

// 26 Février à 20h – Le Troglographe //

.

Le Troglographe mêle le dessin réalisé en direct à l’improvisation musicale jouée en live.

Le Troglographe est un lieu d’expérimentations pour nos perceptions du temps et de l’espace. En lui se confondent les bruits et les horizons, comme dans les rêves. Il est aussi l’illusion d’une grotte. Chaque dessin réalisé sur ses paroi est étroitement lié à une improvisation musicale. Le trait et le son arpentent et cartographie ensemble la cavité. Le Troglographe est notre véhicule pour un voyage à travers le bruit du temps.

.

Pierre CONSTANTIN / Dessin

Sylvain DURANTET / Percussions

Guillaume LAVERGNE / Claviers

Vincent DIJOUX / Régie son

Romain DE LAGARDE / Régie lumière

__________

.

// 5 Mars à 20h – Mouvement //

.

Concert électroacoustique

Par Jean-Basile SOSA et Enrico Fiocco

« Mouvement » fait suite au 1er opus du 17 Octobre 2020. Jean-Basile SOSA et Enrico Fiocco concoctent encore une fois un programme exceptionnel entre pièces du répertoire et créations d’aujourd’hui.
Le détail des oeuvres sera diffusé sur nos réseaux sociaux et dans notre prochaine newsletter.