A c t u a l i t é s

« des astres » par deuxlames – Cynthia Caubisens, Damien Saillard –

« des astres » par deuxlames – Captation décembre 2020

Captation audio : Jean-Basile Sosa

Au sein de dispositifs scéniques sous-tendus par une intention narrative, les performances du duo dʼartistes deuxlames débordent du cadre et sont pour eux-mêmes insaisissables. Ils (ré)agissent aux stimuli créés intuitivement dans lʼinstant. Cette composante aléatoire est la caractéristique fondamentale de leurs expériences sensorielles partagées avec le public.

Les matières sonores de Cynthia et visuelles de Damien, de source acoustique et mécanique, sont mutantes dans ce jeu dʼéquilibres instables et leur (re)(dé)composition perpétuelle.

A l’origine nommée solar, cette performance fut annulée fin octobre 2020 comme tous les spectacles. Ce qui aurait dû être une expérience sonore et visuelle euphorisante avec le public s’est transformée en une captation à huis-clos.

Du désastre s’est révélé une autre forme poétique : des astres De l’infiniment grand à l’infiniment petit, de la combustion des étoiles à nos infimes cellules, une exploration sensible sous le prisme de l’imaginaire.

https://deuxlames.tumblr.com/


« Métapiano », de Cynthia Caubisens, Romain Darracq — résidence novembre 2020

La démarche de ce projet questionne le rapport à la machine, quelle place pour l’Humain dans le jeu musical, quelle place pour les robots dans ce jeu musical et avec quelle écriture ? Ce rapport low-tech à la technologie affirme une volonté de coexistence, de symbiose, au-delà de la volonté de domination que l’on retrouve dans les schémas de pensée transhumanistes. Un rapport qui interroge les nouvelles formes d’intelligences que l’on donne à la machine.

Cette deuxième résidence au GMVL fut l’occasion de réfléchir à un prototype de jeu en vue d’une représentation avec lesdits « robots ».

Le premier questionnement pour Romain fut de trouver comment permettre à Cynthia d’interagir avec les robots et ainsi faire émerger son propre langage musical. Développer une interaction sensible pour que les robots deviennent part du piano. Cette réflexion s’appuie sur les possibilités offertes avec l’utilisation  tant du hardware que du midi. Trouver un équilibre entre temps figé, écrit et temps réel.

Un autre axe de cette résidence portait sur les différentes sonorités accessibles avec l’utilisation d’une telle technologie. Comment obtenir une palette de couleurs sonores malgré la contrainte qu’impose l’installation des robots sur le piano.

De cette résidence émerge également l’envie de créer un duo « classique-électronique », où le piano devient axe central et point de convergence, où esthétique classique, technologie et musique électronique cohabitent pour former un biotope rythmé par ce nouveau langage singulier.

Rendez-vous en février pour une nouvelle résidence et une présentation que l’on espère publique le 27 !


SOLAR — Expérience sonore et visuelle euphorisante – 31 Octobre – Annulé –

SOLAR — expérience sonore et visuelle euphorisante par deuxlames (duo d’artistes – musicienne et peintre)
— Précédé de —
SALON LUMIÈRES — installation et performance sonore et lumineuse de Mathilde Lebrun, Jean-Basile Sosa et Enrico Fiocco
— Ouverture des portes à 17h30 —


Concert Electroacoustique au GMVL – 17 Octobre 2020 –

Le GMVL a fait sa rentrée entre 2 confincements, dans le théâtre de la villa Gillet, avec un Concert Electroacoustique le 17 Octobre à 20h

Concert COMPLET

– MOUVEMENT 1 –
PREMIÈRE PARTIE :

Janick DENEUX « Manège, marché de Noël, Amiens »
Jean-Basile SOSA « Liberté chérie » (création)
Fanny BOUTEILLER « Tracteurs »
Enrico FIOCCO « Methal »

Pierre HENRY « Prismes »

SECONDE PARTIE :

Jacopo GRECO D’ALCEO et Johann PHILIPPE « HYDRA SUPERCLUSTER », duo d’improvisation en live coding et synthèse modulaire