ARFRIPS en Classe de Formation au GMVL

º Du 15 au 19 Mars, le GMVL accueillait en son sein 14 étudiants de l’ARFRIPS, Établissement de Formation de Travailleurs Sociaux, situé à Lyon 9.

Au pied levé le GMVL, en collaboration avec la Villa Gillet, s’est rapidement organisé pour accueillir dans leurs locaux Jean-Jacques Cornillon et ses élèves, pour 1 semaine de formation, avec des rendus sonores partagés avec des artistes du GMVL.

Le mot de Jean-Jacques Cornillon :

« L’ARFRIPS était en difficulté concernant les protocoles sanitaires et l’organisation des médiations dans ses locaux. Le manque d’espace pouvait remettre en cause le maintien de la médiation, élément important dans le cursus des 1ère années Éducateurs Spécialisés.

Le GMVL a déployé une énergie conséquente pour nous accueillir dans les meilleures conditions au regard de la crise sanitaire et en mettant à disposition les nécessaires d’hygiène pour chacun.
Nous avons été accueillis par Jean-François BAU (Président du GMVL) et Maïwen Mauro (Vice- Présidente). Après une présentation de l’association, son activité et le rappel des gestes sanitaires nous nous sommes installés dans les studios et bureaux qui avait été mis à notre disposition. […]

L’exceptionnelle chance qu’ont eu les étudiants de découvrir les lieux, les productions et les artistes qui se sont rendus disponibles a été reconnue par l’ensemble du groupe […]. Les studios, le théâtre de la Villa Gillet (obtenu aussi dans l’urgence par le GMVL), le matériel mis à disposition a permis à cette médiation de se dérouler de belle façon. Nous avons pu assister à une projection sonore d’œuvres d’artistes emblématiques du Gmvl et de la composition électroacoustique créant une véritable complémentarité avec le contenu de mes ateliers et une belle surprise chez les étudiants. En fin de semaine, nos avons eu la chance de proposer la première écoute collective de nos modestes productions à l’ensemble du groupe dans le théâtre de la Villa Gillet et à deux paires de fines oreilles : Jean-François BAU (Président du Gmvl) et Cynthia CAUBISENS (musicienne). L’échange a eu lieu avec les étudiants, mesurant la bienveillance de nos hôtes sur leur travaux et la pertinence de leurs critiques.

Pour ma part, artiste pédagogue, je suis heureux d’avoir trouvé un abri au GMVL qui soit à la fois pertinent, et créateur de sens (dans ma démarche artistique d’abord puis comme illustration de l’énergie qu’il faut développer pour réagir dans des délais courts avec des tiers : ici l’association villa Gillet). Les étudiants éducateurs spécialisés ont pu amener du « grain à moudre » à leur moulin de futur organisateur et encadrant d’événements pour des publics (souvent en grande difficultés).

Je souhaite renouveler ce partenariat l’an prochain avec le GMVL. Nous aurons loisir cette année je l’espère, de préparer la suivante.

Encore merci en mon nom, celui de l’Arfrips et au nom des étudiants.

Jean-Jacques CORNILLON