Nos Artistes

Maÿwen Mauro

Auteure, compositeur, concertiste et surtout improvisatrice en Chant, Piano, Guitare, Basse, Harpe Celtique, petits instruments et nouvelles technologies. De formation musicale classique et électroacoustique et ancienne ingénieur en informatique, Maÿwen est aujourd’hui professeur de Musique pour les enfants de 3 à 7 ans en milieu associatif et musicienne professionnelle. Au travers de ses inspirations trip-hop, pop/rock indépendante et électro-jazz, elle compose au sein de projets scéniques, pour des pièces de théâtre, pour des films d’animation, jeux vidéo, livres animés, et en duo avec Julien LAGIER dans le projet musical et électroacoustique « Sliding Words » (musiques Trip Hop – Pop Electro Downtempo – et compositions 3D). Elle se plonge aujourd’hui dans la recherche expérimentale et l’enregistrement des sons 3D/Binauraux à des fins artistiques et scéniques au sein du GMVL. https://www.slidingwords.com/

Jean-Basile Sosa

Jean-Basile Sosa se destine à la création électroacoustique. Son travail porte aussi bien sur l’art acousmatique que sur la musique mixte et la musique électronique, les musiques d’application pour l’image et les arts de la scène, les installations sonores et les objets d’art audiovisuel. Sa musique a été programmée en France et à l’étranger (festivals Mixtur, Exhibitronic, Détours de Babel, ICSC Csound, États généraux du film documentaire, NYCEMF, Biennale Musiques en Scène). En 2019, il reçoit une commande du Conservatoire de Rennes pour la composition d’Expression de la résistance, musique mixte pour percussions et électronique. Au cours de cette même année, il reçoit également le soutien des Ateliers Médicis pour la réalisation de Salon Lumières, installation sonore et lumineuse immersive. En 2020, avec son œuvre acousmatique Liberté chérie,  il obtient le deuxième prix GRM Découvertes. Il est compositeur en résidence à l’Ecole Centrale de Lyon jusqu’en fin d’année 2021, pour développer un projet de recherche et de composition ambisonique. Intéressé de près par la musique visuelle, il nourrit également une réflexion spécifique sur le cinéma intégral et les arts vidéos, travaillant en ce sens sur de projets de musique à l’image abstraite, expérimentale ou d’ordre plus narratif. Diplômé en Musicologie, Jean-Basile Sosa est également titulaire d’un Master en composition électroacoustique du CNSMD de Lyon. http://jeanbasilesosa.com/

RHIZOM

En botanique, le rhizome est la tige souterraine remplie de réserve alimentaire pour la plante, le rhizome se déploie horizontalement – de manière souterraine et aérienne – créant un réseau multiple et des liens avec d’autres sources pour mieux s’épanouir. Notre groupe reprend cette philosophie : chaque membre est un élément qui se lie avec un autre membre pour s’épanouir dans la création artistique. Les membres fondateurs sont Gérald Groult, plasticien, vidéaste et directeur technique de spectacle. En 2013, il rencontre Julie Senegas, comédienne, metteuse en scène et scénographe. Leur envie commune de créer des univers artistiques polymorphes qu’ils pourraient partager avec un public les a amenés à constituer un groupe plutôt qu’une compagnie. RHIZOM, c’est d’abord des rencontres avec d’autres artistes, des unions entre différentes techniques, différentes visions, pour raconter des histoires, partager des instants poétiques, interroger l’humain. https://rhizom.art/

Julien Lagier

Compositeur autodidacte, auteur, interprète et guitariste. Il est technicien du son, formé en 2005 à l’école de musique du CFPM à Villeurbanne et titulaire en 2013 du diplôme d’étude musicale (D.E.M) en musique électroacoustique à l’ENM de Villeurbanne. En 2006, il crée la structure « ZedIKa » afin de proposer des ateliers de création musicale par ordinateur. Participe à différents projets scéniques dans le domaine des musiques actuelles, pour le théâtre, la télévision, la radio, pour des courts-métrages ou des documentaires. Dans le champ des musiques acousmatiques, il produit des pièces « matérialistes » ou radiophoniques et s’intéresse à la sonorisation de films anciens. Il crée aussi des installations sonores interactives, ainsi que des micro-pièces sonores accompagnées de vidéo intitulées : « Court-Outrage ». Il développe par ailleurs son art du sampling, de la composition musicale et sonore en 3D binaurale au sein de Sliding Words, duo Trip-Hop. https://www.slidingwords.com/

Cynthia Caubisens

Son approche de l’improvisation au piano porte sur la plasticité sonore, l’identité du geste artistique — qu’il soit instrumental, chorégraphique, déclamatoire ou plastique — et son inscription forte dans le langage d’aujourd’hui. Elle y explore aussi bien les possibilités physiques du piano, de percussions ou de claviers électroniques que celles du corps et témoigne, le temps d’une performance, de son cheminement d’artiste : Transposer le réel dans une autre matière, une autre lumière. Elle imagine donc des dispositifs autour d’un piano permettant de créer une œuvre plastique donnant à voir les sons. Diplômée des Conservatoires Supérieurs de Paris, Bruxelles et Lyon, elle se produit en récitals et réalise spectacles et performances en solo ou aux côtés de nombreux musiciens, comédiens, danseurs et plasticiens. https://cynthiacaubisens.tumblr.com/

Enrico Fiocco

Passioné par le son et la création, mon parcours musical croise musiques expérimentales et électroacoustiques de concert et d’application. Diplômé en composition électroacoustique au CNSMD de Lyon, mon travail se focalise maintenant sur la génération et la manipulation du son par le biais de la programmation informatique musicale. Ce travail, en constant rapport avec la technologie, soulève également la problématique de la relation entre l’homme et la machine, qui est au centre de mes intérêts artistiques. Cette démarche même m’amène à concevoir et construire des interfaces afin de m’approprier un geste instrumental dans la création des musiques électroacoustiques.

Sophie Griffon

Sophie Griffon est leader du projet « Odalie ». Elle développe sa recherche sonore autour de l’émotion. Créatrice d’une musique “ambient” cinématique, elle travaille le champ sonore par le mélange de matières organiques enregistrées et de synthèse. En 2018 elle collabore avec le chorégraphe Gaetano Battezzato sur la création d’un spectacle de danse en lien avec les résidents des Hôpitaux civils de Lyon. La même année, elle crée la musique d’Interstitium, un spectacle d’arts numériques mêlant peinture, musique et toucher diffusée par l’agence de booking d’arts numériques Visuaal. Aussi présente dans le milieu de théâtre, elle crée une musique en multidiffusion pour une adaptation de Macbeth par le collectif de l’âtre. Intéressée par la médiation de son art, elle travaille pour le compte de l’AADN, association d’arts numériques Lyonnaise sur des ateliers de médiation culturelle notamment au sein du festival RVBN et du festival cultures numériques de Vaux en Velin. En 2019 elle obtient un DEM de composition électroacoustique à l’ENM de Villeurbanne avec félicitations. Avec Odalie, elle est lauréate des « Chantiers » des détours de Babel, festival Grenoblois en mars 2019. https://www.facebook.com/Oodalie/

Cyril Darmedru

Sa pratique artistique est d’abord motivée par la volonté de composer, d’arranger, de « faire avec » et de rendre vivable/habité un moment, une action. C’est aussi rendre du compte du vivant et d’être vivant à travers l’art. Cet état artistique, sublimé, naît par un travail commun, la rencontre in situ de personnes, de savoirs, de langages artistiques (idiomes). Le lieu humain, les expériences et le jeu permettent d’imaginer une musique, ou bien quelque chose, qui trouve sa cohérence spontanément, comme s’il s’agissait de participer simplement de la musique en train de se créér, de laisser la chose (comme une) s’animer. Avec de telles dispositions, les créateurs se donnent leurs propres règles à travers des réseaux d’entendements et des cultures et dans une volonté de recherche et d’affranchissement (iconoclaste). Les travaux de Cyril Darmedru portent aussi sur l’exploration des médias artistiques (acoustiques, amplifiés, numériques, etc.) dans une volonté de réinvention de l’espace de diffusion. Féru des chemins de travers, il les explore notamment grâce aux questionnements de l’image, du texte et du mouvement.

Romain Darracq

Après des études en art sonore, art numérique et sound design, Romain Darracq créé son studio de post- production sonore, Acq sound studio. Exerçant dans le domaine de l’audiovisuel il reçoit à ce titre plusieurs récompenses, tant pour le sound design que pour ses compositions originales diffusées sur France Télévision et Canal+. Il produit également des performances musicales scéniques (Acqtäz, Acq). En 2020, il fonde avec Serafino di Rosario et Emiliano Germain le collectif Immersonic, collectif de création musicale et sonore ambisonique. https://romaindarracq.wixsite.com/acqart

Marc Favre

Après des études de composition au GES/Vierzon et au GRM de l’INA, Marc Favre fonde en 1975 avec Bernard Fort le premier studio de musique acousmatique de la région Rhône-Alpes : le GMVL. Pendant de nombreuses années, enseignant de l’art acousmatique à la Faculté de musicologie de Lyon II, des relations image-son à l’ICOM et aux sections Théâtre-Etude et Cinéma-Etude à l’INSA de Lyon. Au sein du GMVL, stages et animations en milieu scolaire. Participation à un grand nombre de manifestations musicales en France et à l’étranger. Parallèlement, composition de nombreuses musiques de scène (principalement avec la Cie de l’Oeil Nu et la Cie Michel Vericel), pour la danse et la vidéo. Depuis de nombreuses années, orientation de la recherche vers la composition multiphonique.