Trans/Eurasie

Le 30 mars dernier, plusieurs classes assistaient à la représentation du spectacle Trans/Eurasie au Musée des Confluences de Lyon.

 

Trans/Eurasie, c’est quoi ?

Trans/Eurasie tente une fusion musicale entre tradition et écriture contemporaine. Cette création destinée au jeune public met en oeuvre l’écriture instrumentale et utilise les ressources électroacoustiques à la fois pour la composition, la présentation de paysages sonores, la spatialisation du son, mais aussi pour le traitement des instruments en direct.

L’ensemble se présente comme un véritable concert associé à une création vidéo et projetée sur grand écran tout au long du spectacle. Trans/Eurasie est un véritable projet de formation de l’écoute passant par une complémentarité entre écoute et regard. Donner les clefs de lecture permettant d’entrer dans les musiques contemporaines et plus spécialement électroacoustiques est l’une des principales motivations de cette composition. Par le biais du son et de la musique, c’est aussi la découverte du monde, de ses paysages sonores, le goût du voyage développé par le rêve éveillé.

Michael Varlet – Artiste vidéast
Bayarbaatar Davaasuren

 

A la fin de la représentation, les élèves ont pu poser leurs questions et découvrir l’histoire des instruments traditionnels de Mongolie, comme celui du Morin-khuur ou du Yatga.

 

Le Morin-Khuur par exemple est un instrument historiquement fait à part de cheval (bien qu’aujourd’hui, il ne le soit plus). A la mort de son destrier, un artisan mongole décide de rendre hommage à sa monture. Il tisse alors des cordes à l’aide de la crinière de son cheval, utilise les os pour former l’archer et l’armature de l’instrument. Autant d’anecdotes dont Bernard Fort a raconté dans les moindres détails et avec passion. Passion vivement partagée dans la salle.

Un Yatga, instrument traditionnel mongole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *