La mer, la piscine, le loup, un ballon de foot & mon village

Tout au long de cette année, et jusqu’à la restitution effectuée à l’espace Georges Sand le 16 mai dernier, nos compositeurs Bernard Fort & Carole De Haut Darwiche ont travaillé main dans la main avec plusieurs enseignants de Saint Quentin Fallavier. L’école Les Moines, Les Tilleuls et Les Marronniers furent les 3 établissements participant au projet pédagogique du GMVL.

 

A l’heure des rendus et des au revoir,
petit condensé de cette belle année passée en Isère.

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Des tambours dans les douches
Ecoles Les tilleuls
Carole De Haut – Darwiche

 » Les enfants ont fabriqué leurs corps sonores avec Raphaëlle, musicienne intervenante, ils ont improvisé et était enregistré par leur professeur, Luthien, sur le chemin de la piscine et dans la piscine.

Lors de ma première venue à l’école, nous avons enregistré des paysages sonores à partir du jeu avec les corps sonores fabriqués. (J’’ai inséré un passage de course rapide devant le micro dans la pièce musicale).

Les enfants sont venus dans les studios du GMVL durant la semaine du son, pour enregistrer les jeux vocaux, les improvisations sonores à partir des bonbonnes d’eau, des bouteilles, des percussions corporelles travaillées avec Raphaëlle et leurs voix que l’on entend bien dans la composition finale.


J’ai ensuite procédé au desrushage dans un des studios du GMVL et commencer à créer des bounces que j’ai fait écouter aux élèves.

Durant les séances suivantes j’ai pris les enfants par groupe de 9 et ils ont cherché avec le logiciel Audacity des effets sonores à mettre sur un même son de départ.

 Il y a eu de belles surprises que j’ai gardées.

Dans la composition finale intitulée « des tambours dans les douches » j’ai essayé de répondre à la demande des enfants en insérant les voix, les corps sonores sans les transformer  ou en jouant avec des effets sonores crées par certains jeunes et par moi-même.

 Un « allée retour » entre la manipulation des corps sonores, des objets sonores et l’écoute individuelle et collective a été effectué. Le travail du professeur des écoles, de la musicienne intervenante et de la compositrice amène les enfants à entrer dans une sensibilisation à l’écoute des paysages sonores. »

 

La magie de la mer
Ecoles Les marronniers
Compositeur : Bernard Fort

Les enfants ont fait tout un travail d’exploration de corps sonores puis se sont lancés dans la création musicale et l’enregistrement par petits groupes d’un paysage sonore ou d’un portrait : le choix des différents groupes s’est porté sur le paysage sonore sur le thème de la mer.

Un travail de poésies, de chansons en classes et de prises de sons au studio du GMVL sur le thème de la mer (voix et bruitages avec corps sonore autour de la mer). Une écoute et une analyse des différents sons enregistrés  (en studio et les créations de groupes). Puis un travail de montage /de modification des sons sur ordinateur (avec un logiciel) avec Bernard Fort.

Des dessins ont été effectués par les enfants sur ce thème.

Portrait de notre village
Ecoles Les marronniers
Compositeur : Bernard Fort

Dans cette deuxième classe de l’école des Marronniers, nous avons listé et noté les lieux de vie à Saint Quentin Fallavier, afin de connaître l’environnement sonore, le paysage sonore de la ville. Une fois les repérages effectués, nous avons enregistrés avec le zoom différents lieux de Saint Quentin (école, village, parcours santé, étang,…) au mois de Novembre et au mois de Mars.

 La maîtresse a pris des photos.

Nous avons ensuite écouté puis analysé les enregistrements, avec de nombreuses notions musicales abordées : les nuances, les répétitions, les hauteurs,… Certains enregistrements ont été modifiés par Bernard avec le logiciel sur l’ordinateur.

Une sélection avec les enfants de sons enregistrés dans les différents lieux de vie à Saint Quentin ont ensuite donné un peu de travail de montage à Bernard.

La peur du loup
Ecole Les Marronniers
Compositeur : Bernard Fort

Projet autour du livre Avant la peur du loup
de  Véronique Herbaut (collection Théâtre à jouer).

Mi-Janvier, des prises de sons au studio du GMVL : Les enfants ont démarré par un travail d’exploration de corps sonores puis de créations musicales et enregistrements par petits groupes, avec pour consigne d’inventer soit une musique figurative, soit une musique abstraite. Ils ont ensuite fait des prises de son au studio du GMVL : voix (texte et bruitages) , et bruitages avec corps sonores en lien avec cette histoire. Ils ont ensuite fait une sélection de sons enregistrés avec le zoom à Saint Quentin en Novembre et en Mars afin de les intégrer à l’histoire.

 A l’étape du montage, une sélection d’enregistrements effectués tout au long de l’année intégrés à l’histoire ont été choisis.

 

 

Enfin, des dessins ont été effectués par les enfants des 2 classes suite au Concert Le grand orchestre de la nature : chacun devait dessiner l’un des paysages sonores de son choix écoutés à George Sand.

 

Collège Paul Vallon

 

6B – Le paysage sonore de Givors

Au programme : réalisation de portraits sonores de Givors et captation aux environs du collège. Objectif : observer et comprendre l’urbanité présente autour des élèves.

Non loin, on peut effectivement trouver :

1/ La route départementale D386
2/ L’autoroute
3/ Le Rhône
4/ Une église du XV siècle

___________________________________________________

<<<< Ecouter un extrait >>>>
___________________________________________________

Si Givors était une couleur ?

Si Givors était un plat ?

Si Givors était un personnage de bande dessinée ?

 

_______________________________________

 

6D – Son suspense

Quant à la classe de 6D,
elle a orienté son projet sur une démarche plus axée sur l’écriture de la voix.

Chaque élève emportera ainsi un enregistreur chez lui afin d’en rapporter un ‘son surprise‘.
L’objectif étant de débusquer des objets sonores particulièrement trompeurs ou difficile à deviner.

Une fois enregistré, le son sera donné à écouter aux autres élèves lors de séances en classe.
Les réponses de chacun deviendront la matière première des productions artistiques du compositeur.

Suspense… donc !