Présentation

Le GMVL est un centre de création électroacoustique. Son parcours artistique est fondé sur l’appropriation du son enregistré, à des fins créatives, poétiques et pédagogiques.

Au GMVL, tout commence un micro à la main pour finir dans un haut-parleur, qu’il s’agisse d’un haut parleur placé dans une salle de concert, une galerie d’exposition, un musée, un lieu public, une station de radio, sur votre chaîne Hi-Fi, votre ordinateur ou encore les portières de votre voiture.

Cette chaine d’outils qui relie le microphone au haut-parleur n’est rien d’autre que la chaine électroacoustique, dont les multiples usages ont bouleversé le monde de l’audio depuis un peu plus d’un siècle maintenant. Pour le GMVL, l’électroacoustique s’applique donc tout naturellement à des domaines artistiques très variés, passant par la musique de concert ou appliquée à la scène, la poésie sonore, la création radiophonique, l’installation sonore, toutes ces activités s’inscrivant dans la nouvelle tradition des “Arts Numériques”.

 1975  : Fondation du Groupe Musiques Vivantes de Lyon par Marc Favre et Bernard Fort

 1977  : Premiers concerts

 1986  : Déjà plus de 150 manifestations publiques. Installation à la Villa Gillet, structure pluridisciplinaire dédiée aux arts contemporains.

 2017  : Le GMVL poursuit son objectif initial : promouvoir, auprès de tous les publics, toutes les activités culturelles ayant trait à la mise en œuvre des moyens électroacoustiques. De la musique à la poésie sonore, du concert à l’installation, du théâtre à la danse, de l’exposition sonore à l’édition discographique en passant par la radio, le documentaire sonore et la participation à des événements.

Musiques électroacoustiques ?

Les musiques électroacoustiques ou musiques acousmatiques jouent avant tout sur le son enregistré, l’espace, les volumes et la profondeur.

Elles se donnent en concert, en installations sonores et s’associent volontiers aux spectacles de théâtre ou de danse et à l’image, ainsi qu’à différentes formes d’art.

Les activités du GMVL s’organisent autour de cinq grands axes : la création, la diffusion/production, la formation, l’édition et la recherche. La formation et l’édition de matériel pédagogique tiennent une place capitale dans la vie du GMVL, plusieurs de ses membres exercent dans les universités, conservatoires et écoles d’art.