Musiques de Mongolie

Le Naadam

Le Naadam est un festival national qui se déroule tous les ans du 11 au 13 juillet dans toute la Mongolie. Il célèbre l’anniversaire de la révolution mongole de 1921. Il s’articule autour de trois jeux traditionnels:

  • La course de chevaux
  • La lutte
  • Le tir à l’arc

Il existe d’autres composantes majeures du Naadam telles que:

  • Les traditions orales
  • Les arts du spectacle
  • Les plats nationaux
  • L’artisanat
  • Des formes culturelles telles que le chant long, le chant diphonique (Khöömei), la danse Bie Biyelgee et le Morin Khuur

Les Mongols suivent des rituels et des pratiques spécifiques pendant le festival. Notamment le port de costumes spéciaux et l’utilisation d’outils et d’articles de sports particuliers. Les participants vénèrent les sportifs qui participent aux compétitions. Les vainqueurs se voient décerner des titres en récompense de leurs exploits. Les chants de prières et poèmes rituels sont dédiés aux candidats durant les événements.

N’importe qui est autorisé et encouragé à participer au Naadam. Ainsi cela favorise la participation et la cohésion de la communauté. Les femmes peuvent participer aux épreuves de tir à l’arc et les jeunes filles aux courses de chevaux. En revanche, les épreuves de lutte restent exclusivement masculines. Les trois sports pratiqués sont directement liés au mode et aux conditions de vie des Mongols. Et leur transmission est traditionnellement assurée par les membres de la famille dans le cadre de l’apprentissage au sein du foyer. Même si des modes de formation plus formels soient récemment apparus pour la lutte et le tir à l’arc. Les rituels et coutumes du Naadam mettent en outre l’accent sur le respect de la nature et de l’environnement.

Une autre activité populaire est le lancer d’osselets, un jeu utilisant des osselets de moutons, les  » shagaï« . Ils servent aussi bien de pièces de jeu que de jetons de divination.

En 2010, le Naadam a été inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Le Naadam à Oulan-Bator

Le plus grand festival de Naadam est organisé chaque année à Oulan-Bator, capitale de la Mongolie, du 11 au 13 Juillet.

1er jour

La première journée débute à 9h avec une cérémonie qui se tient sur la place Gengis KHAN. Des centaines de soldats en uniformes militaires jouent des musiques guerrières sur des instruments de cuivre. Ils défilent autour de la place puis font le tour du parlement avant de marcher vers le stade où se tient la cérémonie d’ouverture.

A 11h a lieu la cérémonie d’ouverture. C’est un grand spectacle comprenant un défilé de militaires, de moines et d’athlètes. Un spectacle traditionnel suit, avec des musiciens, des danseurs et des chanteurs. Ensuite, le président fait un discours et souhaite un bon Naadam à l’ensemble de la population mongole.

A l’intérieur du stade se tiendront pendant deux jours les épreuves de luttes. Dans les travées du stades auront lieu les épreuves de tir à l’arc et celles du lancer d’osselets. Pour les courses de chevaux, il faudra se rendre sur le site de Khui doloon khudag, à 50 km du centre d’Oulan-Bator. Entre autres, ces courses sont très populaires, environ 400 sièges sont disponibles pour plus de 10 000 demandes, sièges réservés en majeure partie aux élites mongoles et aux étrangers fortunés.

2ème jour

Le deuxième jour, vers 19h, se tient la cérémonie de clôture.

Beaucoup de voyageurs préfèrent assister aux Naadams des campagnes, qui se tiennent généralement quelques jours avant le grand Naadam d’Oulan-Bator. Le planning des Naadams à la campagne change tous les ans, et n’est connu que quelques semaines avant le début des festivités. Cependant, ils se tiennent généralement les 10 et 11 juillet dans les capitales de province, les 9 et 10 dans les villes de moyenne importance ( Karakorum par exemple), et entre les 6 et 9 juillet pour les plus petits villages. En outre, des jeux pouvant être organisés à de nombreuses occasions (anniversaire d’un village par exemple), il n’est pas rare de tomber sur des Naadams pendant toute la période estivale.

Le Naadam est le festival le plus populaire auprès des Mongols. Ainsi, il est censé avoir existé, sous une forme ou une autre, depuis des siècles. De plus, le Naadam tire ses origines dans les activités militaires de l’époque ancienne, quand savoir monter à cheval, tirer à l‘arc et lutter étaient des qualités essentielles aux guerriers. Les hommes s’y affrontaient donc afin de définir celui qui était le meilleur. Ces compétitions servaient notamment à former les soldats pour les batailles.

A propos de … Clément Privolt

Laisser un commentaire