Artistes

Marcel FREMIOT

Marcel Fremiot est le 29 Février 1920 à Paris dans le VIIème arrondissement. Après l’obtention d’un diplôme de littérature, il se consacre à des études musicales: classes d’harmonie et de contrepoint au Conservatoire de Paris (Olivier MESSIAEN et Noël-GALLON).

1949: il est responsable de la section musique au Service de la Récupération Artistique et Culturelle (Office des biens et intérêts privés).

1962-1963: il assure la direction artistique et la prise de son aux éditions Harmonia Mundi. Il lance à cette même date la collection « Orgues historiques ».

1963-1965: il est adjoint au directeur des disques Jéricho et intervient sur la prise de son et la réalisation

Depuis 1966: il est professeur d’Histoire de la Musique au C.N.R de Marseille

1967-1968: il effectue un stage au Groupe de Recherche Musicale (GRM) sous la direction de Pierre SCHAEFFER

1968: il créé au Conservatoire de Marseille la première classe de musique électro-acoustique (une première dans l’histoire d’un Conservatoire en France !).

1970: il créé le Groupe de Musique Expérimentale de Marseille (G.M.E.M)

1983: Grâce à l’acquisition du système SYTER, le C.N.R de Marseille est le premier en France à pouvoir dispenser un enseignement en Musique et Informatique, en collaboration avec le département Musique et Science de l’Université de Provence.

1984: il créé le Laboratoire Musique et Informatique de Marseille (M.I.M)

1989: il est professeur honoraire du CNR de Marseille

1990: il est directeur du M.I.M

Publications

Elle compte environ 120 œuvres de musique instrumentale, électroacoustique, vocale, chorale, de scène ou de film.

Il a écrit de nombreux articles dans:

  • l’ Encyclopédie de la Musique (Fasquelle)
  • Twenty Century Music (éditions Calder, Londres)
  • l’ Histoire de la musique (collection La Pléiade)
  • l’Encyclopédie des musiques sacrées (éditions Labergerie)
  •  Musik in Geschichte und Gegenwart
  •  The New Grove Dictionary.

Il est l’auteur de nombreuses analyses d’œuvres et a participé aux ouvrages collectifs suivants :

  • Les Unités sémiotiques temporelles (UST), éléments nouveaux d’analyse musicale (MIM éditeur, 1996)
  • Ouïr, entendre, écouter, comprendre après Schaeffer (dir. François Delalande, Buchet/Chastel, 1999)
  • Les Unités sémiotiques temporelles (UST), nouvelles clés pour l’écoute, outil d’analyse musicale (MIM éditeur, 2003)

SITE WEB

A propos de … Clément Privolt

Laisser un commentaire