PAYSAGE>PAYSAGES SONORES

PRÉSENTATION

Ce projet pédagogique de quatre mois permet aux élèves et à leurs enseignants de (re)découvrir leur environnement par le prisme du SON. Il leur offre une approche différente des paysages et du monde dans lesquels ils vivent, en aiguisant et suscitant leur ÉCOUTE.

De décembre à avril, les élèves aborderont la création sonore en co-construction avec les enseignants, l’équipe du GMVL et ses artistes compositeurs, les musiciens intervenant dans les écoles, et Médiarts : une collaboration à même d’apporter au public scolaire les outils d’expression et de lecture artistiques nécessaires.

 

ÉTABLISSEMENTS 2017/2018

École Bajatière (Grenoble)

École des Ruires (Eybens)

École du Bresson (Eybens)

École des Laiches (Villard de Lans)

 

OBJECTIFS

  • Former et sensibiliser les jeunes à l’écoute : l’écoute de l’autre, l’écoute de son environnement, l’écoute aiguisée, attentive, l’écoute de soi…
  • Aborder les notions d’environnement sonore, de fonctionnement de l’oreille et de risques auditifs
  • Initier les élèves à la création contemporaine et aux nouvelles technologies du son
  • Favoriser l’expression artistique et stimuler la démarche créative des élèves : leur donner la parole par la mise en oeuvre des outils sonores
  • Ouvrir une réflexion sur le paysage hivernal en Isère en mettant en regard les milieux ruraux et urbains

Ces objectifs feront se croiser des paysages :

  • De différents états : le début, le coeur et la fin de l’hiver
  • En différents lieux : le plateau du Vercors, la campagne proche de l’agglomération, l’agglomération-même
  • À différentes échelles : du micro (la vie microscopique dans la forêt) au macro (la forêt, le plateau entier ; du dehors (notre environnement sonore externe, la société qui nous entoure) au dedans (écouter et entendre à l’intérieur de nous-même)

 

MISE EN OEUVRE

Pour mettre en oeuvre ce projet, le GMVL s’appuie sur un apprentissage des techniques de prise de son et des nouveaux outils numériques qui sont au coeur de son activité. Cet apprentissage devient alors le moyen d’expression du public concerné, à partir des thématiques du projet Paysage > Paysages choisies. Le sujet-socle de l’ensemble du projet demeurant le paysage sonore : comment l’écouter, l’analyser, le capter puis le recomposer.

Ces thématiques sont réparties entre les trois groupes prenant part au projet, de manière à aborder le sujet du paysage Isérois hivernal suivant différents points de vue complémentaires.